Catégories
Éducation

L’ultime guide pour débuter le vélo de route

Alors, tu veux commencer le vélo de route ?

Il n’y a pas de mauvaises raisons de commencer le vélo de route. Pour ma part, ça a été les inconforts du vélo hybride et le désir de vitesse qui m’ont poussés à acheter un vélo de route. Peut-être une date Tinder qui roulait plus vite que moi, mais ça c’est une autre histoire. Cependant, il y a quelques trucs que j’aurais aimé savoir avant de partir pour mes premières « rides », en commençant par les règles.

Quoi acheter pour commencer le vélo de route : le gear

Partir les mains poches vides, c’est courir après le trouble (ou après les aventures, si t’es le genre de personne qui voit toujours le verre plein !). Chaque item de cette liste est soigneusement choisi par mon expérience de ne pas l’avoir sur moi pendant une ride, et le regret qui y est associé.

Le bécyk

Norco Usagé
Les vélos usagés peuvent être d’excellent choix !

Il y a déjà des tonnes d’articles sur le web pour t’aider à sélectionner un vélo adapté à tes besoins, ta taille, ton budget. Je te laisse faire tes recherches, mais il y a quelques points qui ne sont pas toujours abordés, les voici, si ça peut t’aider à te faire une tête :

  1. Acheter usagé. Pourquoi pas réduire ta facture de 30-50% à l’achat de ton bike ? il peut arriver déjà équipé en plus ! Essaie de trouver des lucks sur Marketplace, Kijiji, et vas-y avec quelqu’un d’expérimenté pour inspecter le vélo avant son achat.
  2. Achètes-en un beau, à ton goût. C’est important d’aimer son bike, de vouloir lui donner de l’amour, de le caresserchérir. Tu pourras en être fier dans tes stories Instagram, c’est l’essentiel (n’oublie pas la règle #26 par exemple !).
  3. Sous ton budget. Si tu dépenses tout ton cash sur ton bécyk, tu n’en auras plus pour les accessoires ou les casse-croûte. Gardes-toi en !
  4. S’informer. Chaque fabricant a un guide pour la taille du bike, assure-toi que tu as le bon format et que le type de bécyk correspond bien à tes besoins. Si tu achètes en boutique, jase avec le vendeur !
  5. En lien avec le point #3, gardes-toi du cash pour te faire faire un bon positionnement par un professionnel du bike fit (souvent un positionnement de base est fait à l’achat d’un vélo neuf, ça peut suffire pour quelque temps). Ça peut t’éviter bien des maux à court et à long terme.

Les essentiels

Tire and Tube Removal and Installation | Park Tool
Assures-toi d’avoir tout ce qui faut pour changer ta trippe !
  • Ton casque pis toute s’que tu dois porter, c’est une priorité, mais on en reparle tantôt
  • Bouteilles d’eau. Prends soin d’en acheter qui font bien dans ton rack à gourde sur ton vélo afin de ne pas les perdre ou qu’elles ne soient pas difficiles à sortir en roulant. Je conseille les bidons de 26oz, bien que les règles en disent autrement (500ml max). J’ai de bonnes expériences avec les Specialized Purist, et des mauvaises avec les Garneau à 5-10$ (coule autour du goulot, moisissures, etc.). On peut les trouver dans les bike shops locaux ou encore chez Pit Viper.
  • Lumières. Raison de sécurité et de lois, il est indispensable d’avoir des lumières sur ton bike. Idéalement une blanche en avant et une rouge à l’arrière. Dans le beau bon pas cher, le kit Wastou répond très bien à mon besoin pour l’instant.
  • Tube (trippe) de spare. Bien vérifier la taille (700x25c est la norme, mais vérifie quels pneus tu as sur ton vélo pour bien choisir ta chambre à air). Pour pas te faire pogner comme moi, protège-la bien avant de la laisser traîner dans ton sac. Tu peux en acheter dans n’importe quel bike shop, ou si t’es mal pris, au Canadian Tire (ou sur Amazon).
  • Leviers pour retirer un pneu. Ça donne rien de traîner un tube de spare si tu n’es pas capable de retirer l’ancien. Oublie les p’tits crisses de leviers cheaps du Canadian Tire, ça te prend les Park Tool, rien d’autre.
  • Pompe ou cartouche de Co2. Saches que un pneu de vélo de route nécessite une pression d’air d’environ 100psi, tu peux pas souffler ça avec ta bouche comme une balloune. Il y a 2 méthodes communes de se repomper sur le bord du chemin, soit une pompe portative ou une cartouche de co2. Je suggère la pompe car elle est réutilisable et partageable. Ta pompe doit, au minimum, se rendre à 100psi pour pouvoir reprendre la route confortablement. C’est rarement le cas des petites pompes des magasins à grande surface, à moins d’avoir les bras de Ronnie Coleman ou d’avoir eu une adolescence remplie amplement de plaisirs solitaires. Je conseille quelque chose qui se fixe au cadre ou bien qui entre bien dans une sacoche. J’aime bien ma Topeak Road Morph, qui permet de s’appuyer au sol pour ajouter la pression nécessaire, mais elle est un peu trop grande. Je te suggère alors la Mini Morph.
  • Pochette. Bien que ces précédents items peuvent peut-être tout entrer dans tes poches de jersey, j’aime beaucoup être libre et mettre tout ce beau matériel dans une pochette attachée au vélo. Dans la catégorie beau bon et pas dérangeant, je recommande le sac de selle, sinon le sac de cadre qui permet un peu plus de stockage mais qui est un peu plus encombrant (parfait quand tu as une pompe trop grande et que tu veux traîner ton petit manteau, ta p’tite crème pis 2-3 outils de plus).

Les petits plus

  • Adaptateur Shraeder. On retrouve souvent des valves de type Presta sur les roues de vélo de route et malheureusement, elles sont incompatibles avec les compresseurs de station-services, à moins de se fabriquer un adapteur avec un boutte de plastique, ou bien d’en avoir un déjà prêt pour ça.
  • Quick Link. Une chaine avec un maillon affaibli, un coup de pédale de trop dans une montée abrupte et ta chaîne peut rompre. Un Quick Link te permet de rabouter ta chaîne facilement. Suffit d’avoir un brise-chaîne et un quick-link pour ta chaine (ils sont différents selon le nombre de vitesses de ta chaîne !).
  • Clés allen ou MultiTool. Pas de raison de ne pas en trainer, il y en a même au Dollorama ! Parfait pour ajuster ton siège, tes freins en cours de route. Ça peut être utile d’avoir un brise-chaîne d’inclus dans l’outil pour pouvoir te servir de ton quick-link ! Je suggère le Crank Brothers F15, qui me rassure en l’ayant dans mon pack à chaque ride (merci encore papa pour le beau cadeau !).
  • Patchs Park Tool. Parce que si tu fais 2 flats dans la même ride, ça peut te permettre de te rendre à un bike shop pour aller t’acheter un autre tube.
Contents of the Park Tool VP-1 Vulcanizing Patch Kit, click to enlarge

Les essentiels, à la maison

Pompe Joe Blow
  • Pompe style Joe-Blow. Tu auras besoin de gonfler tes pneus au moins 1 fois par semaine, aussi bien avoir le bon outil. Une bonne pompe pour vélo de route devrait être capable de faire jusqu’à 160psi.
  • Racks de rangement de vélo. À moins de le laisser dans ton lit, la façon la plus safe d’entreposer ton bécyk c’est avec un rack. Tu peux te faire quelque chose de home-made avec des crochets de la quincaillerie ou encore acheter des solutions comme ce rack qui tient ton vélo debout, sans risquer qu’il glisse sur le plancher en plein milieu de la nuit, ruinant ton mur de gyproc ainsi que ta nuit paisible de sommeilrecovery.

Quoi acheter pour commencer le vélo de route : les vêtements

La tête

Lunettes Rockbros cheap, mais tu vois le genre
Giro Agilis Mips Helmet
Giro Agilis MIPS
  • Ton casque. Pas n’importe lequel, le tien. Celui qui te fait bien, que tu as bien ajusté sur ta tête et que tu trouves confortable. Ça ne sert à rien de continuer sur la liste tant que tu n’as pas ton casque. Va dans un (vrai) bike shop les magasiner, les essayer. (+5 points de style si il fit avec ton bike)
  • Lunettes. Ne pas sous-estimer recevoir des mouches dans les yeux ou ne rien voir à cause du soleil dans face. Pro-tip : des lunettes plus larges permettent de protéger tes yeux du vent, ce qui est essentiel étant donné que tu vas aller fucking vite.

Le haut

Pour débuter, choisis simplement un chandail de sport, le plus serré possible. Quand tu commences le vélo, l’investissement est assez grand déjà, pas besoin d’acheter pour 400$ de vêtements chez Vélo Cartel pour rouler. Choisis simplement un chandail que tu as déjà, qui évacue bien l’humidité et qui ne flacotte pas trop dans le vent. Une fois que tu te sera créé des besoins comme des poches à l’arrière du chandail ou un zipper pour montrer ton chest, tu iras magasiner dans des boutiques de vélo un jersey à ton goût. Faites-pas mon erreur d’acheter du linge sur Wish, on a des entreprises québecoises qui se fendent le cul pour en vendre, et de qualité en plus !

Pour les filles : ne manquez pas l’occasion de voir le stock de Peppermint.
Pour les gens de Québec : On peut faire de belles trouvailles au surplus Louis Garneau de St-Augustin.

Le bas

Arnold Schwarzenegger Shares Crazy Violent, Unused Idea From 'Commando'
Arnold Schwarzenegger dans Commando (1985)

On va se le dire, les premières sorties en vélo font mal au cul. Tu peux atténuer ça avec un cuissard, ou un bib. Le bib, c’est un cuissard avec des bretelles, faque c’est le meilleur des 2 mondes parce que ça cache ton petit bourlet d’bière pis ton cuissard descend pas en roulant !
Ton cuissard/bib, porte le commando. Tes bobettes sont pas faites pour faire du vélo, ton cuissard-lui, oui ! Avec mes difficultés au niveau du postérieur, je préfère aussi appliquer un peu de Chammois Buttr avant de partir (mets-en, s’pa de l’onguent !).

Plug 1 : J’adore mon bib Apogee, très confortable et fabriqué au Québec

Plug 2 : Je ne les ai pas essayés, mais j’aime leur concept de faire bin bin simple : The Black Bibs

Les pieds

Cycling Shoes & Cleats Guide
Kit de style SPD-SL

Pas besoin d’avoir des souliers de vélo pour commencer à pédaler. Prends tes choux-claques qui respirent le plus ou qui ont la semelle la plus rigide, pis embarque sur ton bécyk ASAP. Les gens vont te dire que les vrais cyclistes sont clippés sur leurs pédales mais en réalité, t’es pas obligé d’être clippé pour aller vite (mais ça aide). Commence par te familiariser avec ton premier vélo de route, voir si tu aimes ça, avant de te clipper. Ça va t’aider à voir la différence et apprécier encore plus l’utilisation de celles-ci. De plus, si tu n’es pas habitué au vélo en général, tu apprécieras de pouvoir mettre pied à terre facilement dans tes débuts.

Quand tu seras prêt à te clipper, il faut savoir qu’il y a plusieurs types de clips. D’abord, il y a 3 composantes importantes : les souliers, les cleats et les pédales. La majorité des roadies vont rouler un kit de type SPD-SL ou Look, c’est-à-dire un soulier avec 3 points d’attache, une clip qui sort du

Comparaison entre les « cleats »

soulier et des pédales qui ne clippent que d’un côté. C’est optimal pour la route, car la force est répartie sur une grande partie du soulier et que la plupart des souliers de vélo de route se font de ce format. Personnellement, j’aime mieux rouler un kit de type SPD, qui est le standard pour le vélo de montagne ou le cyclotourisme. La raison est simple, la cleat est beaucoup plus petite et mieux intégrée à la semelle du soulier, ce qui permet de marcher avec les souliers sans briser ses cleats. De plus, la clip va fonctionner même si elle est pleine de bouette et la plupart des pédales SPD clippent des 2 côtés. Les seuls désavantages sont que le point d’appui est plus petit sur le soulier, donc il faut choisir un soulier très rigide pour avoir le même confort à long terme qu’un SPD-SL, que le choix de souliers de route SPD est plus restreint, et que @begin va rire de toi parce que t’es pas un vrai roadie.


Si t’es quelqu’un de compromis, tu peux toujours essayer les MagPed, des pédales à aimants au lieu des clips. Plus coûteux, mais ça semble bien fonctionner !

Les bas : Tu en portes, mais rien en bas de la cheville, rien en haut du mi-mollet. La mode est aux bas flashy, tu peux aller voir les Endur (code promo F&F15 pour 15% de rabais sur leur site !)

Quoi ne pas acheter

Hitch Mounted Bike Rack – CargoSmart LLC
Type de rack à éviter comme la peste. Laisse pas quelqu’un qui a ce rack là s’approcher de ton bécyk.
  • Cateye, ou tout autre sorte de compteur de vitesse. Tu peux tracker tes rides avec Strava, avec ton cell simplement, pas besoin de bébelles en surplus. De toute façon, si tu veux savoir ta vitesse, c’est simple, c’est PAS ASSEZ VITE.
  • Sacs de toutes sortes. À moins de faire + de 100km ou bien de commuter (apporter un kit de linge et un lunch), tu n’as pas besoin d’avoir 40 litres de stockage sur ton bike. Plus tu as de place, plus tu traînes de stock, plus tu ralentis le groupe. Tu mangeras surement pas en roulant, pas besoin d’avoir un panier d’épicerie de vissé sur ton guidon (de toute façon, c’est pas aero). Achète au besoin, au fur et à mesure.
  • Cadenas pas assez cher. Laisse jamais ton bike traîner sans surveillance. Peu importe le cadenas que tu choisiras, ils sont presque tous défonçables en moins d’une minute. Va voir les vidéos du LockPicking Lawyer pour plus d’infos, mais si tu tiens à ton vélo, laisse-le juste pas traîner à un endroit non-surveillé.
  • Rack à vélo cheap. Ce qui a le plus brisé mon vélo avec le temps, c’est les méthodes de transport. Oublie les racks à vélo du canadian tire si tu tiens à garder ton vélo pas trop scratché. Le risque de contact avec le cadre et avec les autres vélos est énorme avec les racks cheap. Prioriser les racks style plateforme ou les racks de toit, qui, si possible, ne font aucun contact avec le frame des bikes.

Quoi traîner en plus :

  • Ton cell chargé à 100% avant de partir
  • Carte assurance maladie et de crédit
  • Cash, si jamais tu as besoin de remercier un bon samaritain, utiliser une pompe de station-service ou pour patcher un pneu au side-wall brisé
  • Ton masque anti-COVID, parce que 2020.

Commencer à pédaler : Les trajets

Un article viendra sous peu avec une panoplie de suggestions de trajets. Stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *