Catégories
Braindump Éducation

Pourquoi j’ai décidé de délaisser la viande

Comment passer de carnivore à flexitarien en seulement 7 jours ! Les meilleures recettes ! Talbot se confie ! Les plus grands secrets de l’industrie de la viande !

La question

Je le savais pas encore, mais j’allais rester dans cette position pour encore 1 mois (j’étais déjà tanné)

C’était début juin 2020. J’étais en arrêt de travail suite à ma dernière chirurgie du 21 mai (fistulotomie, cherches pas ça sur Google Images). J’avais de la misère à marcher sans avoir peur de me déchirer le rectum d’un bout à l’autre. On était toujours en contexte pandémique et la dépression pokait mon cerveau sans arrêt. Habituellement, mon remède aurait été 50km de bécyk par jour (pour éliminer les pensées négatives pour toujours), mais là c’était pas possible, pis encore pour un bon bout (au moins 1-2 mois disait mon chirurgien). Sans l’exercice, je ne pouvais pas prendre soin de mon physique, encore moins de mon mental. Comment je peux passer au travers de ça ? Je ne pouvais même pas m’asseoir droit sur une chaise, donc on oublie les petites games de Counter Strike with the boyz, j’méfouèrais su’l divan pis c’est toute (dilaudid ftw).

Après avoir écouté les deux premières saisons de La casa de papel et épuisé mes recommandations Netflix de films d’action mettant en vedette des acteurs toffes qui ont des carrières musicales (Jason Statham, Mark Wahlberg, Vin Diesel,…), j’ai décidé d’aller un peu plus vers le constructif.

L’hypothèse

Fallait que je trouve une façon de rester en forme pendant ce creux. Mon premier réflexe a été la restriction alimentaire (oui oui, quand tu te fais sectionner l’anus, tu as moins envie de manger après !), mais ce n’est pas quelque chose de durable ni de santé, même si je sais que ça marche. Le déficit calorique, ça marche, mais crisse que c’est pas une façon saine de manger. Mon autre option était de simplement modifier ma façon de manger. Manger plus de légumes pour satisfaire ma faim et de ne pas être obligé de compter… Quoi d’autre ?

Le végétarisme. Pour certains c’est une mode, d’autres une façon d’améliorer leur style de vie, ça n’a pas l’air nocif aux premiers abords, et beaucoup en vantent les bienfaits. Depuis plusieurs années, l’idée de manger moins de viande me titillait, mais je n’ai jamais été assez motivé pour mettre le plan à exécution parce qu’on va se le dire, la viande, ça goûte bon, pis mes bonnes vieilles recettes sont bonnes en ta…

Au moins les déjeuners sont végétariens à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Étant un grand fan de podcasts, j’ai entendu plusieurs fois parlé du documentaire The Game Changers, que ce soit par Le nutritionniste urbain sur son podcast On s’appelle et on déjeune #6 ou à son apparition à Sans Filtre #77. Fallait que je l’écoute, c’est quand même un film produit par Arnold Schwarzenegger et Jackie Chan, entre autres. C’est un documentaire assez frappant et motivant, malgré ses défauts (ok, c’est clairement de la propagande rendu là). J’ai ensuite été attiré à écouter What The Health, et à ré-écouter Earthlings, narraté par Georges Laraque. Un peu de bourrage de crâne quoi ! J’ai aussi été inspiré par Vegan Cyclist, un dude vraiment cool de Californie qui partage du contenu autant sur son lifestyle que sur ses exploits cyclistes.

Athérosclérose. Tes artères vont être demême si tu continues de manger de la viande man.

J’ai fait mes recherches. J’ai ouvert mon livre de nutrition sportive acheté pour mon cours optionnel, EPS-3301, puis j’ai validé les faits de ces derniers documentaires. Oui, une haute consommation de viande peut faire augmenter rapidement ton « mauvais » cholestérol. J’ai appris c’était quoi l’athérosclérose. Oui, tu peux manger QUE des protéines végétales et continuer de bâtir du muscle et oui, tu peux perdre du poids si tu es en déficit calorique, peut importe la diète (by the way, la diète Keto n’est pas recommandée pour les cyclistes selon le nutritionniste sportif Nigel Mitchell). Il y a des tonnes d’athlètes végétaliens qui peuvent te prouver que leur performance n’est pas réduite à cause de leur diète, et pas seulement que dans les documentaires. Aussi, les répercussions de l’élevage sont énormes sur l’environnement, sans parler de la cruauté animale. J’ai pas besoin de vous en parler, il y a des tonnes de pages dédiées à ça et des documentaires qui vous vulgarisent tout.

Je me crinque en suivant des pages véganes sur Instagram, en cherchant des statistiques de santé et des faits vérifiables sur des sites fiables. Les recherches sont là et les faits sont établis : Y’a 10 000 raisons valables et importantes de passer au végétalisme. L’hypothèse est validée.

L’expérimentation

Une fois que j’ai su comment prendre soin de moi physiquement, il restait le mental. Il faut se challenger : GO. 1 semaine sans viande, t’es pas game ! Ma blonde embarque dans le défi, on l’fait !

Arrêter de manger quelque chose, c’est théoriquement facile. C’est comme arrêter de fumer ou de boire, la seule chose que tu as à faire c’est de pas en acheter (lol). Pour ceux qui me connaissent depuis longtemps, j’ai souvent été le défenseur de la viande, celui qui écoeure les (faibles) végétariens ou qui dit souvent qui ne pourrait JAMAIS se passer de bacon. Tsé là ton mononc pris dans les années 90 ? C’est moi ça ! Un asti de bon ribeye, s’pa battable ! Fallait que je trouve quelque chose qui bat ça, quelque chose qui pourrait remplacer mes classiques. Maintenant, la phrase crève-coeur que je me suis fait dire par un ami vegan : y’a rien de végé qui se compare à un steak. Fuck, va falloir que j’me fasse à l’idée. Ça va me prendre des crisses de bonnes recettes si je veux faire un changement durable. Je me faisais parfois du tofu général tao. C’est bin bon, mais on dirait que ça laisse toujours un vide quand je ne mange pas de viande, j’ai toujours faim 1 à 2 heures après. Va falloir travailler ça ! C’était l’opportunité idéale pour moi étant donné que j’avais du temps de libre et une soif de découverte à combler.

Défi 1 semaine : Les recettes

Voici comment s’est déroulée culinairement ma première semaine.

Burger pas de viande.
Chu pas mort !
  • Lasagne au tofu. Facile, tu fais une lasagne, mais au lieu de la viande dans ta sauce, tu mets du tofu. Câlicement taste comme qui disent.
  • Soupe mexicaine aux lentilles. Des lentilles ? Ouais man ! C’est bon ! Goûtes-y ! C’est vraiment pas cher, super nutritif et bon dans yeule.
  • Cassoulet au lait de coco, tomates et épinards. On l’avait reçu dans une de nos nombreuses « périodes d’essai » de boîtes de bouffe à préparer, et on a eu un bon crush. À essayer !
  • Burgers Beyond Meat. J’ai détesté, pour vrai, mes mains sentaient la bouffe à chat pendant 24 heures même après les avoir lavés 200 fois, je ne recommande pas pentoute.
  • Ailes de « poulet » végé Gardein. Pas pire, je ne remangerais pas ça tout seul mais dans un wrap ça peut être bin bon.
  • Des déjeuners. Ben oui, tu peux manger tes toasts au beurre de pinotte pis tes céréales comme d’habitude. J’ai agrémenté mes oeufs pis mes wraps de ces délicieuses bines végétariennes que je vous conseille fortement. Grilled cheese avec des patates ? Go ! Des gaufres crème fouettée et fraises ? Go !
  • Les recettes mentionnées précédemment peuvent créer énormément de restants (s/o à la soupe mexicaine), aussi bien en profiter ! De toute façon, qui a le temps de cuisiner 7 jours sur 7 ? J’pas Ricardo moé côlice !
Meilleure soupe ever.

Analyse des résultats

Facile ce jeu-là. C’était pas un challenge finalement, j’ai mangé comme un porc, et j’ai vraiment aimé ça (sauf le crisse de Beyond Meat, je donnerais même pas ça à un chien). Aussi bien reprendre ce challenge-là sur un mois, ÇA c’est un challenge !

Top repas pour toffer le challenge

Pendant ce mois challengeant, j’ai découvert et redécouvert un paquet de repas que je vous suggère fortement. En tant que carnivore style steak-blédinde-patate depuis ma tendre enfance, ce sont des repas qui passent vraiment bien pour moi (je ne vous les suggèrerais pas autrement). Prenez note que ce n’est pas toutes des recettes végétaliennes/véganes, mon objectif était seulement de couper la chair animale et réduire en général les produits animaux.

Bon, asteur, le boute qui t’intéresse vraiment :

Le souper de semaine
Riz mexicain au chili de tempeh
Le confort food
  • Shepherd’s pie
  • Soupe de tortillas (la recette de Thug Kitchen). Ok ça c’est malade. C’est une soupe à mon affaire préférée, les chips. C’est comme manger un nachos mais en soupe. Complètement fou. Je l’ai fait avec des chips de ce genre, ça marche au boutte.
  • Un stew de lentilles. Ça se mange ben bouillant, en revenant de pelleter ton char.
  • Soupe aux pois, un classique.
  • Pain de viande (aux légumineuses). Oublie pas le p’tit ketchup de la fin !
  • Chili végétarien. Tu peux mettre du PVT dedans pour faker du steak haché si tu veux !
Le junkfun food
  • Nachos ! Oublie pas de m’inviter 🙂
  • Poutine, onion rings, bâtonnets de fromage, ailes de poulet, name it !
  • Hot dogs. Même les meilleures saucisses goûtent un peu le végétal, faque ton moutarde-chou, hésites-pas à le faire fort en moutarde.
  • Un Veganator. J’ai déjà parlé de burgers, mais ceux du Victor sont vraiment solides !
  • Burgers de foulet pannés, les boulettes de Yves sont bin correct !
  • Fish’n’chips. Incroyable, celles de GardeIn sont vraiment sua coche !
Le diner rapide
Veganator. C’était malade.
  • Le Smart bacon de Light Life, ça rien à voir avec du bacon mais c’est des belles tranches salées qui goûtent le baloney. Fais-en c’que tu veux !
  • Salade de maïs de ce livre-là. Ça là. Faut que j’vous dise dequoi. Je pensais que le fromage feta c’était dégueulasse, mais au final, c’est juste du fromage salé pour les gens fancy. Asteure, mets ça avec du blé d’inde pis de la mayo chipotlé, Wow. Si t’as pas le livre, demandes-le à une basic white chix de ton entourage (ou à moi).
  • Burritos. Prends un tortilla, ouvre une canne de beans, drop la sauce pis le fromage. That’s it !
  • Poêlée d’oeufs aux légumes tex-mex, parfait pour passer tous les légumes qu’il te reste dans le frigo ! (courgettes, tomates, whatev)
  • Salade de pois-chiches rotis
  • Faux hamburger helper avec la fausse viande de ton choix
  • Pâtes de ton choix. Ça peut être un mac n cheese, une lasagne, whatever. Tu peux remplacer ton poulet par du tofu et ton steak haché par du PVT ou du sans-viande de l’épicerie.

Conclusion

Je suis toujours à la recherche de ce qui remplacera cette douce odeur de la viande sur ma grille de BBQ, ce qui comblera le vide de la viande dans ma vie. C’était une passion pour moi à un certain moment de mon adulthood, c’est pas facile pour moi de changer d’un jour à l’autre. Je suis fier de moi, c’est quand même un grand accomplissement d’avoir réussi 1 mois sans écart de conduite. Ça m’a fait réaliser à quel point c’est facile d’arrêter de manger des animaux. Depuis mon défi, j’en ai mangé à quelques reprises sans regrets, mais je garde toujours le cap de ne pas en acheter à l’épicerie.

Elvis Gratton devra trouver autre chose que la diète végétarienne pour perdre du poids

Pour ceux qui se demandent si manger végé fait perdre du poids, la réponse est non. C’est pas ça le but. Le but, c’est de prendre soin de toi et de ton environnement. Je me sens mieux. J’aime imaginer que mon blood flow est beaucoup plus efficace sans le gras animal. Je suis content de beaucoup moins contribuer à l’élevage agressive ou aux déforestations faites pour créer de l’espace pour cultiver des aliments qui serviront à nourrir des animaux qui serviront à être crissés à moitié d’in poubelles parce que la viande est pas tendre ou que je l’ai oublié dans mon frigo un jour de trop. La viande m’écœure de plus en plus. J’ai envie de découvrir encore plus de nouvelles recettes. Je veux encore m’améliorer, continuer à expérimenter et garder un esprit culinaire ouvert.

Remerciements

Il y a des tonnes de gens qui m’ont contacté pendant ce défi (que j’affichais fièrement sur Instagram) que je voudrais remercier. Que ce soit pour des mots d’encouragement, des questions ou des recettes, sachez que tous vos messages sont très appréciés, et le seront encore.
Merci à Stéphanie, Justine, Véronic, Daphnée, Edmund, Jean-Philippe, Nicolas, Gabriel, Karolanne, Josianne, Myriam et ma timinou qui mangeais avec moi ces délicieux repas !
Aussi, je voudrais remercier les gens qui m’ont accueilli chez eux en ayant aucune idée quoi cuisiner. Maintenant, vous savez !

4 réponses sur « Pourquoi j’ai décidé de délaisser la viande »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *